retour page d'Accueil


le bassin de la Têt

aspect du bassin

La partie haute du bassin de la Têt est a une altidude de plus de 2000 mètres.il s'inflechit rapidement et s'abaisse a 1600 mètres a Mont-Louis,a 900 mètres a Fonpedrouse.

cela explique la marche rapide des eaux du fleuve qui ne deviennent tranquilles qu'a partir de Prades,point ou la vallée s'elargit et ou le cours se regularise.

les beautés naturelles du bassin de la têt sont nombreuses: les Bouillouses,les gorges de la Carença,les gorges de Thuès et de Canaveilles,les etangs de Nohèdes,la grotte Bastèra a Villefranche,les gorges de Molitg ,de Rodes et enfin les orgues d'Ille. web cam des bouillouses

cours du fleuve

les sources la Têt nait du massif granitique du Carlite.C'est la reunion de petits ruisseaux qui jaillissent a fleur de terre dans les Bouillouses.

Formée la Têt se dirige ,suivant une pente trés forte,vers Mont-Louis

Dès fontpedrouse son cours se calme,a Ria la vallée commence a s'elargir,a Ille c'est deja la plaine.







ses affluents

la Têt recoit sur sa rive gauche : a Olette la riviere d'Evol
a Ria la riviere de Nohedes et au dessous de Prades les eaux de la Castellane .

la Têt recoit sur sa rive droite: a Saint Thomas la riviere de Prats-Balaguer(appelée aussi la riberole)
a Thuès la riviere Carança
avant Olette la riviere de Nyer
en dessous de Villefranche la riviere de Sahorre

Se jettent aussi dans la Têt la Lentilla au dessous de Vinça ,le Boulès a Millas et enfin la Basse a Perpignan.



l'embouchure la Têt se jette dans la Mediterranée entre Canet et Sainte-Marie après un cours de 112 kilomètres.















la Têt sur le territoire de Rodes

le barrage De 1974 a 1979 a la limite des communes de Vinca et de Rodès, sur l'emplacement de l'ancienne usine Bartissol ,a ete edifié un barrage d'une hauteur de 53 mètres pour 63 mètres de large.La rive gauche est situé sur la commune de Rodès,la rive droite sur celle de Vinça.
le barrage ,en arriere plan rodes
Le barrage a permis de limiter les effets des crues( protection des communes riveraines de la Têt contre les aïguats),d'irriguer la plaine du Roussillon durant l'été (soutien du débit d'étiage de la Têt et des prises d'eau agricoles)et l'alimentation en eau potable du Département.
le barrage
Ce barrage peut stocker un volume d'eau d'environ 25 millions de m³ mais serait insuffisant pour une crue exceptionnelle comme celle qui a eu lieu en 1940.
la Têt en aval du barrage de Vinçala Têt juste apres le barrage de Vinça,on observe a droite le canal d'irrigation de Corbera
la Têt en crue De tous temps les crues subites de la riviere la Tet ont occasionnés des degats importants sur le territoire communal.En 1814 les eaux ont envahi la partie inférieure du village en noyant la place publique.
la Têt en furie,ainsi que son affluent une crue de la Têt et du Riu Fages inonde les horts (jardins) du bas village .
la Têt a la sortie du village Vue de la Têt qui roule les galets,en arriere plan la colline et la chapelle de saint Pierre de Belloch.
le pont a la sortie du village Le Pont a la sortie du village, lors de l'aigat (inondations de 1940) les eaux en furie de la riviere passaient au dessus de l'ouvrage.
les gorges de la guillere a rodes
le lit de la Tet, qui traverse la commune juste au nord du village, en empruntant l'impressionnant défilé de la Guillera.
Ce nom de gorges de la Guillere ou Guillera vient du catalan c'est un toponyme qui désigne l'endroit frequenté par la "guille" c'est a dire le Renard.
beauté sauvage et inquietante des gorges de la guillere  100 metres en contrebas du canal de corbere la Têt coule avec un fracas terrible,l'eau bondit sur des roches gigantesques,elle se brise ,écume et mugit.
 les restes du pont d'en Labau dominant la sortie des gorges
Les énormes piliers du pont d'en LABAU sont impressionnant.La tradition populaire orale attribue sa construction aux Sarrazins(des 1430 l'ouvrage est appelé pont dels sarrahins) voire aux Romains ce qui est peu vraisemblable.
 les gorges de la guillere ,le pont aqueduc en ruines
Le pont aqueduc de LA ROQUA COLOMERA
 le pont aqueduc de la Roqua Colomera
l'aqueduc de Roqua Colomera a conservé quelques vestiges,des piliers tres délabrés et une arche élégante.
le canal de corbera et le pont aqueduc en ruines
la canal de corbere avec en contrebas Le pont aqueduc de LA ROQUA COLOMERA.
la cluse de Rodes surplombée par le château
La riviere a taillé au Quaternaire une cluse c'est a dire une trouée,une gorge dans la colline avoisinante en sculptant dans la roche des formes.
autre vue de la cluse de Rodes
La cluse de Rodes
la rencontre des eaux de la Têt et celles du canal de Corbere
lieu dit "el salt dels cas" (le saut des chiens)
une tradition populaire voulait que les habitants se debarrassent a cet endroit des animaux de compagnie en les precipitant dans le vide et la riviere en contrebas.
Depuis quelques années une vanne creusée dans la roche a cet endroit permet d'evacuer le trop plein du canal directement dans la riviere.
vue plongeante sur les gorges de la Guillera
Depuis le château on peut observer ce magnifique panorama sur les gorges.
eaux tumulteuses
vue sur le pont d'en LABAU et les gorges.
 les gorges
l'érosion a poli,façonné,sculpté les roches.