Les Croyances Populaires en Catalogne Nord


LES FEES ou ENCANTADES

La fée ou encantada est une belle et jeune femme, capable de séduire les hommes, avec lesquels elles contractent parfois mariage. Elle habite davantage les grottes, les lacs et les cours d’eau.

Une légende très ancienne mais répandue au Moyen Age dit qu'elles doivent éviter de se faire voler leur linge, nappes ou les serviettes que les encantades lavent pendant la nuit et qu’après elles étendent afin qu’elles sèchent.

Si vous arrivez à dérober aux fées quelque pièce d’étoffe et à la conserver, la prospérité entrera dans votre maison. quelques légendes nous parlent de personnes qui se sont mariées avec des fées ou qui en ont capturé une et l’ont emportée chez soi.

LES SORCIERES ou BRUIXES

A l’inverse des encantades, les bruixes font d’habitude le mal, elles servent le diable et pas les paysans ; si elles vous donnent quelque chose, c’est pour mieux vous attirer des ennuis.

il y a des sorcières dans presque tous les villages montagnards et ruraux.

le roi Philippe III, en 1620, a écrit que la Principauté de Catalogne avait une grande quantité de sorcières, surtout en Roussillon et Cerdagne, et il a suggéré au vice-roi de donner un pardon général à toutes les personnes suspectes.

En général, les sorcières font mal aux animaux de quelques paysans, aux paysans et paysannes eux-mêmes, et leur donne des maladies.
elles font perdre les récoltes, empoisonnent les herbes des animaux, font perdre les glands, tuent les cochons...



DES REMÈDES CONTRE LES MALÉFICES : les Remèdes, les exhortations et les talismans


1 une pièce de vêtements se met a l'envers pour se proteger des sortilèges ruda anti bruixes



2 Avoir une rue ou "ruda" plantée dans un pot fournissait un talisman contre les sorcières



Appelée aussi rue officinale, rue odorante, rue fétide, herbe de grâce, rue des jardins, la rue est une herbacée, vivace rustique répandue autour du bassin méditerranéen,


En frottant le plancher de sa maison avec cette plante, on était sûr de chasser les sorcières

la rue associée a l'ail previent des sorcieres si on la cueille a la saint Jean(sant joan)



3 Placer aux fenêtres ,clouer aux portes des fers à cheval, des pattes de sanglier ou des pattes de coq



les chardons(cardo) et les soleils(sol ou carlina) sont aussi cloués sur les portes des maisons ou des granges.

le soleil étant assimilé à l’oeil de Dieu; sont ainsi accrochées à l’entrée de la maison diverses plantes représentant le soleil (fleurs de carde) et préservant de la foudre.


fer a cheval cloué sur une portecarlina





4 Mettre quatre pierres de sorcière (sílex) sous le toit, orientées aux quatre points cardinaux

voir ci dessous la rubrique intitulée Les repousses sorcières,cue de gall,perchoirs à sorcières ou à chouettes:portat xot



pain bénit


5 Le pain bénit "pa beneït" à l’église avait mille et un pouvoirs: il servait à défaire les tempêtes, à guérir les malades et à se protéger des sorcières.

Au Moyen Age, le pain pétri la veille de Noël (pa de nadal) protégeait les maisons de la foudre.

En Catalogne en mai lors de la Fête de la Charité, 4 pains bénis sont répartis à toutes les personnes qui assistent a la céremonie.
On croyait que le pain béni préserve de l'orage et des éclairs.

Les pains sont répartis et les gens les pendent aux arbres et aux maisons pour se protéger de la grêle.





Coutume de la croix sur le pain

Pendant longtemps, les chrétiens ont tracé un signe de croix sur la croûte du pain avant de le consommer.

En Catalogne les anciens ,au début du repas,faisaient le signe de la croix sur le pain, en grattant sa surface rapidement et légèrement de deux traits avec la pointe du couteau, avant de l'entamer.
Ce signe de croix "creu sot el pa" disait-on permettait d'avoir toute sa vie du pain a manger.

On se gardait bien d'offrir aux invités le quignon dans lequel le diable aurait pu se réfugier et on ne posait pas le pain à l'envers.
Jeter du pain ou le poser à l'envers sur la table porte malheur.
Cette dernière superstition remonte à l'idée très ancienne selon laquelle tourné vers entrailles de la terre, donc vers l'enfer, le pain attirait les mauvais esprits...


6 le rituel du salpàs : le curé passait par les maisons et faisait un mélange d’eau bénite et de sel qu’on jetait contre les parois et d’autres parties de la maison afin de la protéger des maux, spécialement des sorcières.

Jeter du sel par-dessus son épaule ou encore dans le feu protége de tous les maléfices. D'une manière générale, porter sur soi du sel protège des sorcieres.



les rameaux bénis " rams benits"




rameaux de llaurier bénis

Placer aux portes et les fenêtres les branches(rams) et palmes bénis le dimanche des rameaux.
Avec les palmes des croix sont faites.

A la Croix de Mai ou à la Saint Pierre Martyr, les paysans se réunissaient dans l’église et y apportaient des petites pièces de différents arbres (laurier,sapin, olivier, etc.) pour qu’elles soient bénies.

Après la messe, ils sortaient parfois en procession vers leurs champs et déposaient par-ci par-là ces rameaux afin de protéger les végétaux contre les agressions climatiques.


les herbes de la saint Jean " herbas de la sant Joan"


Au matin du 24 juin, avant le lever du soleil, s’organise la cueillette des herbes de Sant Joan, aux vertus thérapeutiques multiples : la sempre viva (immortelle), le perico groc (millepertuis), le mort-i-viu (orpin) et la noguera (feuille de noyer).

Le bouquet d’"herbes de Sant Joan" garnit les portes d’habitations en guise de protection. Tous les ans, un nouveau bouquet remplace le précédent.

Récoltés et bénits les herbes sont accrochés aux balcons,fenetres ou pignon du toit ou cloués a la porte d'entrée pour éloigner les sorcieres et le diable pendant une année.






La légende des " herbas de la sant Joan"


Delphine, la bergère aimait un pauvre bûcheron charbonnier
Après avoir cueilli un bouquet des herbes merveilleuses, elle le cloua en croix devant la porte comme il était d'usage en ce temps.

Mais ce jour-là, exceptionnellement, ses parents étaient absents et Delphine était seule à  la maison.

La jeune bergère vit arriver le pauvre bucheron qui hésitait devant la porte de la ferme et s'arreta sur le perron.
Qu'as-tu ? Pourquoi n'entres-tu pas ? demanda Delphine.
C'est a cause de ça répondit le bucheron en regardant fixement le bouquet en croix sur la porte
je n'ose pas
Est-ce la croix des herbes de la Saint-Jean qui te gène ? Tu n'as pas à avoir peur, c'est pour chasser le démon que je les ai clouées sur la porte.
Ah ! pour chasser le démon ? demanda le bucheron ennuyé. écoute bien Delphine ! Je vais te confier un secret.

Je suis le démon et je voulais ton âme
à ces mots, la bergère se signa et le démon disparut dans un nuage de fumée.





UNE SORCELLERIE CURATIVE ou BÉNÉFIQUE les BRUIXOTS


Les sorcières sont mauvaises systématiquement,mais les hommes qui pratiquent les arts antiques et cachés (bruixots ) font le bien

Il existe en Catalogne une multitude d'appellations pour les bruixots selon les pouvoirs qu'ils exercent:


Curandero
Nom générique qui s'applique à ceux qui guérissent sans être médecins.

Tallanúvols (Nuvero, Espantanúvols ou Esbarriabromes)
:Il a le pouvoir de couper les nuages et de défaire l'orage.

Desagullador
: Soigne une crampe, une douleur et des piqûres, en récitant des prières, sans que le patient ne le voie. Il soigne à distance des hommes et des bêtes.

Desembruixador
:Tire le malheur ,le mauvais sort,produit par les sorcières

Endevinaire
Soignent des maladies de la peau : l'herpès , des verrues en récitant des prières

Endevineta
Voient à travers des corps opaques. Ils soignent tous les malheurs, spécialement la rage.

Saludador
le Pouvoir qu'ont les humains nuits de Nadal et de Sant Joan. Ils ont un pouvoir curatif général en benissant la partie malade ou en imposant les mains.

Samaire
Il joue le rôle d'une manière préventive en récitant les prières qui apportent un sort, il évite certaines maladies et préservent les malheurs.

Saurí
Personne avec le pouvoir de trouver des courants et des sources avec une extrémité du corps ou à travers de la vibration d'une baguette ou d'un pendule.

Séptimo
le Pouvoir inné quand on est le septième fils d'une famille et qui permet de guérir en touchant la partie endolorie, spécialement des brûlures et des morsures de chiens.

Guilloter
protege le poulailler du vol des renards avec prières et des enchantements comme des cercles de feu ou le sacrifice de la poule la plus grasse.
proverbe: "Amagau les gallines que ve la guineu" cachez les poules quand vient le renard
le renard en catalan a plusieurs appellations: guilla, guineu,renart, volp, vop, volpell, volpitz, raposa, rabosa,guinarda.

Llobater
conjurateur qui protège les troupeaux des attaques du loup en disant le notre père du loup(priere).

les Encortadors de llops
étaient des personnes qui empêchaient,par des psaumes et des oraisons que les loups n’attaquent les troupeaux.

Cridavents
Peut provoquer un vent en se servant d'un soufflet et de prières

Caterins
Nés a la Sainte Caterina, ils dominent le feu et les braises. Ils soignent les brûlures

Fogadors o llorencers
initiés a la Sant Llorenç ils soignent les brûlures

Rabiadors
En relation avec le chien de Saint Roc, ils soignent la rage.

Adobadors
soignent des os abîmés et des entorses


LES ESPANTA BRUIXES


Les repousses sorcières,cue de gall,perchoirs à sorcières ou à chouettes:portat xot



"Espanta bruixes" (en catalan se lit : "èspanta bruyches"), peut se traduire par "repousse sorcière".
L'appellation est localisée aux régions françaises des Pyrénées Orientales parfois sous le nom de "cue de gall".

C'est une tuile recourbée vers le haut, que l'on posait à la fin, d'une construction, à chaque extrémité du faite du toit, et quelquefois aux quatre angles.
La cue de gall signifie en catalan la queue du coq : certaines sont découpées en forme de fourche ou imitent un bouquet de deux ou trois plumes de coq.
Ailleurs, on les nomme "cornes de sorcières".

Elles sont destinées à écarter les mauvais esprits et à attirer la prospérité sur les habitants de la demeure : on les trouve de préférence sur les granges, comme si les récoltes et le bétail demandaient plus de soins de la part des bons esprits que la maison des humains.

En plaine du Roussillon on trouve une espèce de fleur de lys à l'horizontale en tuile, placée au bout du toit.
portat xot
Ces perchoirs à sorcières ou à chouettes (on pensait que les sorcières se transformaient en chouettes !), étaient là pour s'attirer leurs faveurs.


les "portat xot" du Conflent qui sont des portes-chouettes et dans ce cas, ce n’est plus pour effrayer les sorcières mais bien pour les séduire que ces tuiles ont été placées, car la légende veut que les sorcières soient capables d’apparaître sous les traits d’une chouette, et ces tuiles permettaient aux chouettes de se reposer.

La chouette a depuis toujours été à l'origine de mythes, de superstitions
et de croyances qui ne lui sont pas toujours favorables.

Les croyances populaires ont fait de la chouette un animal dit : "de mauvaise augure..."oiseau de malheur...".

Au Moyen Age, elle était associée aux sorcières et autres mauvais esprits.
D'autres la considéraient comme le symbole de la misère et de la mort.
la chouette xot en catalan






















LES ESPANTA BRUIXES sont aussi en Cerdagne des éléments de décoration en llose (ardoise) taillée, qui sont placés sur les toits ou les cheminées.
Ces ardoises avaient pour but de repousser les mauvais sorts et les sorcières loin des maisons.

Les représentations ont souvent un rapport avec la lumière qui repousse les ténèbres et les êtres qui y vivent.
le gall symbole de la résurrection

Ainsi on trouve un grand coq (comme sur les clochers ou les girouettes) mais fixe, scellé dans la faîtière du toit. Le coq symbolise celui qui annonce le levé du jour et donc la fin de la nuit.

Dans la tradition chrétienne le coq devint rapidement un symbole de la résurrection. De même que le coq annonce le jour nouveau de même le chrétien attend le jour où le Christ reviendra. Au Moyen Âge, le coq symbolise le prédicateur qui doit réveiller ceux qui sont endormis. Il occupe à partir de ce moment une place de choix sur le clocher des églises.

Il n'y a pas de sabbat possible si le coq chante, c'est pourquoi son chant est détesté par les sorcieres.

d'où vient cette antique coutume de fixer un coq sur la partie la plus haute d'un édifice ? Au Xe siècle, une bulle pontificale impose le coq sur les clochers en souvenir de saint Pierre, expliquent les historiens. Puis, progressivement, le coq est devenu un symbole de vigilance de l'Église envers ses ouailles.

On trouve aussi sur les toits des espantas bruixes representant un cercle soléiforme denté, dont le centre est évidé et denté lui aussi .

le soleil étant assimilé à l’oeil de Dieu sont ainsi accrochées à l’entrée de la maison diverses plantes représentant le soleil (fleurs de carde) et préservant de la foudre.Le coq, annonciateur du soleil levant , traduit la même croyance.

On trouve aussi des llose cruciformes aux trois branches régulières mais à la base évasée. S'agit-il de symboles chrétiens ou beaucoup plus païens en rapport avec le soleil ?

Sommaire

Histoire du village

informations pratiques

curiosites touristiques

Gastronomie Catalane

patrimoine rural de Rodès

Coutumes et Traditions

le canal royal de Corbere ou de Thuir

la riviere Têt

Les lieux dits sur la commune

L'Eglise de Rodès

Le Chateau de Rodès

la chapelle Notre Dame de Domanova

Flore de la garrigue

21 août 2005 Le petit village de Rodès a été encerclé par les flammes

généalogie de la famille Puigsegur

Menu géneral du site de Rodès